Retour accueil


La formation en Génie Atomique / Historique

 

- Le Génie Atomique  


 

HISTORIQUE DU GENIE ATOMIQUE :

 

1955. L'industrie nucléaire française naissante requiert des ingénieurs formés dans des disciplines technologiques de pointe qui ne figurent aux programmes ni des universités, ni des écoles d'ingénieurs.

Etablissement public d'enseignement supérieur fondé au sein du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA), l'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN) crée le diplôme de spécialisation en Génie Atomique habilité par la commission des titres d'ingénieur.

Dispensé dès 1955 à Saclay où ont été bâties les premières piles expérimentales, le Génie Atomique l'est également depuis 1976 à Cadarache où a été développée la filière des réacteurs à neutrons rapides.


Le GA est en outre enseigné depuis 1958 à l'Ecole des Applications Militaires de l'Energie Atomique (EAMEA) de Cherbourg pour les officiers et ingénieurs de la marine nationale.
.
L'année 2005 a été l'occasion de fêter les 50 ans de la formation et le 4000e étudiant formé à cette spécialité.

Aujourd'hui, en pleine maturité de l'industrie nucléaire, le GA reste sans équivalent dans le système éducatif français et affirme sa vocation : former des ingénieurs qui auront une vision globale et approfondie des sciences et techniques mises en oeuvre dans chaque phase de vie des installations nucléaires, de la conception au démantèlement, en passant par une exploitation sûre et économiquement optimisée.





ESPACE PRIVÉ

 
 

Mot de passe perdu?





Référentiel métiers
Historique
Recrutement
Formation
Collection Génie Atomique
Projet de fin d'études